samedi 28 janvier 2017

Les seigneurs de l'ombre tome 2

Auteur : Gena Showalter
Editions : Harlequin
Nombre de pages : 435
Date de sortie : 1 mai 2013
Prix : variable

Résumé :

Entre ténèbres et lumière, vêtue d'une robe blanche tissée de fils d'or, elle était plus belle que jamais. Les rayons délicats de la lune baignaient sa chevelure d'argent d'un halo scintillant. Elle avait l'air d'une reine... Hélas, la somptueuse Anya, déesse de l'anarchie, ne pourra jamais user sur les hommes du pouvoir que lui donne sa rayonnante beauté. Car elle est prisonnière depuis toujours d'une terrible malédiction qui peut à tout instant la priver de sa liberté si elle succombe au désir. Aussi tient-elle à distance ses sentiments - si désirables pourtant, et si redoutablement dangereux. Mais comment pourrait-elle résister au charme ténébreux de Lucien, prince des seigneurs de l'ombre, un guerrier immortel possédé par la Mort et condamné pour l'éternité à conduire les âmes des défunts vers leur dernière demeure ? Pour lui, elle se sent prête à affronter tous les dangers. Jusqu'à ce qu'elle découvre, bouleversée, que celui qu'elle aime est capable du pire, et peut-être même de la tuer.


Extrait :

Elle le balaya du regard et il eut la sensation qu'elle le déshabillait. Aucune femme n'osait plus le regarder ainsi. Plus maintenant. Mais elle ... Il avait de plus en plus de mal à rester à distance. A se contrôler. Plus les secondes passaient, plus il la désirait. A en avoir mal au ventre.
- Tu es venu pour terminer ce que nous avons commencé, mon chou, c'est ça ? Murmura-t-elle d'un ton avide.
- Non, répondit-il d'une voix morne.
Tu n'as pas le choix. Tu dois accomplir la tâche qu'on t'a confiée.
Ses jolies lèvres rouges de déesses esquissèrent une moue.
- Dans ce cas, pourquoi...?
Elle se déhancha et croisa les bras.
- Tu ne t'es tout de même pas déplacé pour m'insulter, j'éspère ? Parce que je n'ai pas l'intention de tolérer une fois de plus ton insolence.
- Non, Anya. Je suis simplement venu te tuer.

Mon avis :

Après ma décéption à propos du premier tome, je n'en attendais pas grand chose du tome 2. Et pourtant ! Là où le tome 1 était mauvais, le tome 2 est vraiment super.

On suit l'histoire de Lucien, le guardien de La Mort, et d'Anya, la déesse de l'anarchie que l'on a découvert à la fin du premier tome.
Et je peux vous dire que les deux vont vraiment mais alors vraiment bien ensemble, dans la mesure où les contraires s'attirent.

Anya fuit Chronos qui est désormais maître de l'Olympe et qui désire lui arracher son bien le plus précieux. Dans sa fuite, elle va être attiré par Lucien, le guerier possédé par le démon de la mort. Chargé du fardeau de conduire les âmes en enfer ou au Paradis, Lucien est quelqu'un de très posé voir assez froid. Pourtant ce n'est pas ce qui va faire arrêter Anya de le désirer. Au contraire, Lucien est un défi pour elle. Mais Chronos va s'en meller et va affubler Lucien d'une mission qui ne peut pas aller avec un relation amoureuse avec Anya. Mais l'amour n'est-il pas plus fort que la mort ?

J'ai ADORÉ Anya, elle a un caractère de feu et ne se laisse impressionner par rien. Elle fait ce qu'elle veut et se fiche de l'avis des autres. Quand elle veut quelque chose elle se sert. Au début on peut avoir un peu de mal avec elle, mais quand on en apprends plus sur Anya, on comprends pourquoi elle se conduit comme ça et on ne peut que l'aimer.

Lucien est un guerier doté d'un cerveau ! Alléluhia ! C'est un personnage assez torturé, en témoigne ses cicatrices qui le défigurent. Et il a beau être attiré par Anya, la mission que Chronos lui a donner l'empêche de succomber entièrement. De plus, il se méfie de la réputation de la jeune déesse et pense qu'elle se moque de lui. Mais que nénie ! Lucien est vraiment un personnage touchant .

Enfin, on en apprends plus sur l'histoire de l'Olympe et la façon dont les seigneurs de l'ombre vont devoir se débrouiller pour trouver la boite de Pandore et la détruire.

Ce deuxième tome m'a donc conquise ! Et il me tarde de lire la suite avec le tome 3 sur Reyes.


17/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire