vendredi 14 avril 2017

Calendar girl tome 4

Auteur : Audrey Carlan
Editions : Hugo roman
Nombre de pages : 156
Date de sortie : avril 2017
Prix : 995

Résumé :

Le premier contact avec Mason Murphy est assez rude ! Le joueur phare de l'équipe des Red Sox est un véritable goujat. Mais il ne connaît pas encore le caractère bien trempé de Mia qui va rapidement le faire changer d'attitude.
Un mois entourée des joueurs de son équipe de base-ball favorite, Mia est aux anges. Pourtant, son bonheur va être entaché d'une mauvaise nouvelle. Pourra t-elle surmonter cette déception ?




⤟⧫⤠
Extrait
⤟⧫⤠

Ce type est un enfoiré, mais je ne peux pas nier que c’est un très bel enfoiré. Mason Murphy doit mesurer un mètre quatre-vingts et quelques, et son corps mérite toutes les unes de magazines qu’il a déjà faites. Les muscles de ses biceps sont délicieusement gonflés sous sa chemise et ses quadriceps grossissent quand il coince la bouteille entre ses cuisses pour faire sauter le bouchon.

Je suis tout de suite envoûtée par l’odeur de hot dogs, de pop-corn et de bière. Je suis dans le stade des Red Sox et, pour une fan comme moi, c’est le paradis. Mason prend ma main et me guide dans les tunnels souterrains. Je fais de mon mieux, mais je n’arrive pas à rester calme lorsqu’il m’emmène aux vestiaires, où des mecs quasi nus et gaulés comme des dieux discutent tranquillement en se préparant pour le match. Une autre femme que moi se couvrirait sans doute les yeux, mais c’est le plus beau jour de ma vie et je reluque les joueurs un à un, comme un adolescent pervers qui mate sa voisine par la fenêtre de sa chambre.

⤟⧫⤠
Mon avis
⤟⧫⤠

Après ma très bonne lecture du tome précédent, je partais confiante pour ce mois-ci. Et franchement ça a été.

Ce mois-ci, Mia doit jouer la petite amie d'un joueur de football pour redorer sa réputation et lui apporter des sponsors. Malheureusement le premier contact ne se passe pas vraiment au mieux puisque Mia découvre que son client, Mason Murphy, est un petit c**. La courant ne passe donc pas des masses même si la plastique de monsieur reste quand même assez alléchante. Mais tout change quand Mia rencontre Rachel, l'attachée de presse de Mason qui n'a d'yeux que pour le beau joueur des Red Sox. Sentiments qui semblent réciproques. Mia se donne alors pour mission de mettre ses deux là en couple. C'est sans compter sur la timidité de Rachel et les frasques en tout genre de Mason ...

⤟⧫⤠

Encore une fois, Calendar Girl m'offre une bonne lecture, moins bonne que le tome précédent mais sympa quand même.

Mia nous transporte dans l'univers sportif, ce qui nous change des milieux des tomes précédents qui étaient un peu plus chics et gnangnan. Ici on parle de football américain, de hot-dogs et de bière. Et même si je n'aime qu'une chose parmi les trois, ça donne une petite bouffée d'air frais dans l'univers de Calendar Girl.

⤟⧫⤠

Encore une fois, Mia m'a surprise par sa maturité. Elle prend les choses en main pour caser Rachel et Mase ensemble. Et elle ne se démonte pas malgré les problèmes et le petit couac dans sa vie sentimentale. D'ailleurs, parlons en de ce couac. Je m'attendais à ce que Mia s'effondre, et bah nan, elle chougne un peu mais reste digne et accepte ce qu'il se passe en ce concentrant sur autre chose. Et franchement ça m'a fait plaisir de la voir comme ça. On la sent s'affirmer de plus en plus au fil des tomes et je dois avouer que ce n'est pas pour me déplaire.

Mason est un joueur prodige des Red Sox issue d'une famille modeste qui, au fil de sa "carrière", a appris à traiter les femmes comme des objets et à s'enfoncer dans les scandales people. Mais son amour "discret" pour Rachel montre qu'il n'est pas un enfoiré fini. Au contraire, on apprend à s'attacher à lui au fil du roman. On le voit remonter la pente, replonger parfois. Et tout ça le rend humain. Ce qui en réfléchissant est peut-être une tare dans les mecs de cette saga qui sont parfais en tout point.
⤟⧫⤠

Une petite apparition d'Alec lors d'un petit voyage à Seattle fais monter la température, même si je dois admettre que je le trouve vraiment bizarre ce type. Enfin bref, chacun ses goûts.

Mon estime pour Wes est retombée, dommage pour lui.

En bref, un tome tout sympa qui me conforte dans l'idée que cette saga mérite une chance finalement.

⤟⧫⤠
15/20
⤟⧫⤠

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire